VI2019 - Le retour de la Maxi-Verte VTT

Toutes les infos de nos VI...
Répondre
Avatar de l’utilisateur
Dominique
Messages : 3080
Enregistré le : 20 févr. 2004, 13:10
Localisation : Les Baux Ste Croix
Contact :

VI2019 - Le retour de la Maxi-Verte VTT

Message par Dominique » 11 juin 2019, 21:54

Séjour VTT à la Maxi-Verte de Savenay en Loire-Atlantique
Du 29 mai au 2 juin


La Maxi-Verte VTT est l’événement phare de la FFCT. Elle propose chaque année 4 jours de VTT dans un lieu différent de France. L’organisation est entièrement bénévole portée par les clubs et Comités départementaux des régions visitées. Chaque jour 1500 participants partent à la découverte des différents circuits : du familial au plus chevronné. Le village départ permet la découverte de la gastronomie locale et fournit des informations touristiques.

Pour la première fois SpeedEure a participé à cet évènement avec ces 10 engagés : Christophe L, Clément A, Dominique B, Dominique D, François-Xavier G, Jean-Jacques F, Jérôme G, Laurent V, Olivier F, Pascal B.
J’avais réservé 2 mobil-homes dans un camping de St Brévin les Pins à 25 km de Savenay, certes nous n’avions pas le logement au pied des circuits mais la mer à perte de vue avec de magnifiques couchers de soleil.


Mercredi 29 Mai

Nous avions rendez-vous chez Fixo à 13h00 pour le départ (prévu à 14h00) qui gentiment nous offrait avec Jean-Jacques un barbecue de luxe avec foie gras en entrée et magret de canard mariné en plat de résistance, arrosé d’eau et de vin. Glace en dessert, café pour les chauffeurs et en route en convoi de 2 voitures : celle de Clément et celle de Christophe. Olivier et Jérôme partaient plus tard.
Le trajet n’a pas été simple, de sérieux bouchons sur l’autoroute aux alentours d’Angers et de Nantes nous ont fait perdre pas mal de temps, le week-end de l’Ascension est toujours chargé.

Nous sommes arrivés à Savenay à 20h00, le village départ fermait à 22h00, nous avons donc retirés nos plaques avec quelques dépliants touristiques, un tee-shirt, un gobelet astucieux réutilisable et un sac de fleur de sel de Guérande. Pas de quoi s’éterniser sur place, il avait quelques stands touristiques, le stand de la FFVélo et un marchand de cycles proposant des services de réparation.

Clément nous a sélectionné une Pizzeria « Le Cagliari » à St Brévin les Pins. Ce fût le 1er des 3 diners pris dans ce restaurant.

Ensuite il nous restait à découvrir nos mobil-homes après avoir récupéré les clés dans une boîte, il était déjà 23h00. Nous nous sommes donc répartis dans les logements et n’avons pas trainé avant de se coucher car le réveil du lendemain allait être matinal.

VI2019-J0.jpg
VI2019-J0.jpg (107.91 Kio) Vu 383 fois

Jeudi 30 Mai

Petit déjeuner pris, VTT installés sur les 3 voitures, motivation au top nous partîmes vers le lac de Savenay où une randonnée de 80 km était au programme : L’ascension Fayenne. Pourquoi ce nom ? Nous sommes le jeudi de l’Ascension et Fayenne pour Fay-de-Bretagne où le parcours passe.

La première partie du parcours proposait de larges chemins bien roulants, nous pensions donc boucler le parcours rapidement mais il y a toujours de bonnes et moins bonnes surprises lors d’une rando au long cours. Commençons par la moins bonne : les ravitos étaient mal organisés. Placés dans des endroits exigus et bondés de monde, il n’était pas facile de se faufiler afin de grapiller quelques nourritures et boissons. Les pauvres bénévoles étaient débordés, aussitôt un quartier d’orange coupé il était dans les mains d’un participant. Hélas, au fil des ravitos (nous en avions 3 sur les 80 km, bien répartis tous les 20 km 😊) les aliments sucrés et salés manquaient, et même à un ravito les bénévoles n’avaient plus d’eau et rechargeaient d’eau un jerrican chez un voisin. Un véritable fiasco, les quantités suffisantes n’ont pas été prévues, un comble lorsqu’on connait à l’avance le nombre d’inscrits. Il parait que les vététistes sont des goinfres…d’accord je veux bien l’entendre mais pourquoi n’y avait-il pas de coca aux ravitos (menthe ou citron à l’eau lorsqu’il n’y avait pas de rupture) et peu de pain avec du pâté.

Quant à la bonne surprise, voire l’excellente surprise, ce sont les 4 ou 5 portions de chemins monotrace, très longues et tournoyantes sans cesse entre les arbres avec des 360° nous obligeant à jouer avec notre guidon et nos freins. Ce sont des sortes de Bike-Park tracés uniquement pour les vététistes et empruntant les moindres recoins de ces bois. Les cintres larges ont eu quelques surprises et ont dû faire preuve de talent 😉. De plus ces Bike-Park ne sont pas plats, nous montions et descendions sur les versants de ces bois. La sortie de ces portions ludiques était la bienvenue tellement nous étions concentrés. Ce sont des bois indiqués « privés ». Je veux bien encore une fois l’entendre mais quand je vois l’état de ces singles ils ne peuvent être que pratiqués régulièrement par les vététistes du coin.

A l’arrivée, avec nos coupons, nous avions droit à un sandwich à l’emmental, 1 verre de coca (et pas 2) et surtout du breuvage houblonné offert par un membre de l’équipe que nous dégustions allongés sur l’herbe en écoutant un concert de musique traditionnelle.

Jean-Jacques a fait faire quelques travaux sur ses freins par le seul vélociste présent, nous avons nettoyé nos VTT et pris le chemin de retour où la douche et piscine nous attendaient au camping.


VI2019-J1.jpg
VI2019-J1.jpg (110.41 Kio) Vu 383 fois

Vendredi 31 Mai

Lever encore plus tôt, le lieu de départ était à Couéron, proche de Nantes et encore plus éloigné de notre lieu de vie, 45 minutes par la voie rapide. La grande distance du jour était de 90 km avec 1400m de D+. Le parcours nommé « Les 3 rivières » était splendide pour les yeux et pour l’intérêt des chemins proposés. La rivière du Cens, dès le départ présageait d’une bonne journée, nous avons suivi cette vallée, un peu avant le ravito d’Orvault, avec des portions ludiques sur les versants boisés de part et d’autre, pour arriver à son embouchure dans l’Erdre à Nantes. C’est une véritable coulée verte au cœur de l’agglomération Nantaise. Les bords de l’Erdre sont plats, propice à augmenter l’allure mais avec contrôle car il y avait de nombreux promeneurs et nous soulevions des nuages de poussière. La 3ème rivière est le Gesvres. Nous nous sommes ravitaillés au Moulin de la Verrière, l’endroit était exceptionnel avec un cadre somptueux et un groupe de joueurs de cornemuse. Par contre, tout comme la veille, nous avions peu de chose à se mettre sous la dent. Hélas il n’y a pas eu de solution apportée aux nombreuses remarques remontées. Au sommet de la montée suivante le vieux châtaigner de 800 ans nous tendait ses bras. La suite de la trace proposait de nouveaux Bike-Park de chemins monotrace ludiques et techniques, entrecoupés de larges chemins roulants et portions routières. Ce fût une bien belle randonnée 😊 ; d’après les GPS et compteurs altimétriques le dénivelé annoncé n’était pas au rendez-vous.

Le retour au point de départ fût bien accueilli, un sandwich à l’emmental, un verre de coca, quelques bonbons et un verre de bière offert par un SpeedEurien. Petite sieste avant de charger les VTT et de reprendre la route pour St Brévin par le pont de St Nazaire que nous avons traversé 8 fois pendant ce séjour.


VI2019-J2.jpg
VI2019-J2.jpg (143.6 Kio) Vu 383 fois

Samedi 1er Juin

J’ai pris le rythme à me lever de bonne heure, après 2 jours de VTT la journée s’annonçait difficile, 120 km pour 2250m de D+ pour le « Run du Sillon » Quel curieux nom ? « Run » signifie « Colline » en Breton. Le Sillon de Bretagne est une formation granitique s’étendant de Nantes à Pontchâteau. Il constitue la bordure d’un groupe de collines de 50 à 70m de hauteur surplombant la Loire. Il sépare le marais de la Loire et le plateau Nantais. Le « Run du sillon » est une rando/raid organisée chaque année par l’association du même nom et regroupant différents clubs du coin. Cette année ils organisent leur rando/raid dans le cadre de la Maxi-Verte. Nous avons vu que cette rando est bien au point 😊. Dès le départ il y avait une zone technique avec une descente et une montée pentue que l’on pouvait couper si on suivait l’indication « passage facile ». Nous avons rencontré ce genre de panneaux à différents endroits, pour ma part après 2 passages difficiles j’ai préféré me préserver et prendre les indications « faciles » qui par moment n’étaient pas si simples.

Il y eu de nombreux Bike-Park, avec des virages, épingles, montées et descentes à ne plus en finir. La plus longue portion faisait 6km ! Ce fût très éprouvant sous cette chaleur de plomb, heureusement nous étions à l’ombre dans ces singles.

Alléluia, les ravitos étaient à la hauteur d’une telle épreuve : Saucisse, jambon grillé, pain, sucré, boisson… et le tout à volonté.
Après 60 km, arrivé au Ravito de Malville, je n’étais pas bien vaillant mais après une longue pause et un bon ravitaillement je suis reparti pour la boucle de 20km revenant à ce ravito dont les bénévoles commençaient le nettoyage et rangement. Nous avions fait 80 km, le moral remontait car on nous avait dit que les 20 kms suivants étaient plus roulants. Ce qui s’avariait juste 😊. Seulement 2 portions ludiques sans trop de dénivelé, ouf ! De retour sur Savenay nous aurions dû suivre une indication pour la boucle de 20km spécifique au 120km, mais hélas pour certains et heureusement pour moi la boucle avait été fermée, car c’est vrai l’heure était déjà bien avancée et nous aurions dû partir à 7h00 au lieu de 8h00 pour espérer la parcourir. De l’avis général nous n’aurions pas pris de plaisir à faire ces 20km supplémentaires. Bref, au final on a fait le raid de 100km dont le dénivelé annoncé était de 1800m.

Nous passons notre dernière soirée à St Brévin, toujours à la même pizzeria après avoir pris l’apéro au camping. Nous débriefons, ce séjour a été moins laborieux qu’au Vélo Vert Festival de l’année dernière. Les montées étaient assez courtes et de l’avis général les Bike-Park de chemins monotrace sont exceptionnels 😉. Nous ne nous attendions pas à trouver ce genre de chemins joueurs.


VI2019-J3.jpg
VI2019-J3.jpg (131.2 Kio) Vu 383 fois

Dimanche 2 juin

Nous ne participons pas à la 4ème journée, pour nous c’est le retour. Petit déjeuner avalé, nettoyage des mobil homes, chargement des voitures, dernière traversée du pont de St Nazaire, il est un peu plus de 9h. La route s’annonce sereine, il y a du monde, un petit ralentissement aux abords d’Angers, nous arrivons vers 13h à Evreux. Pour moi l’après-midi s’annonce comateuse dans le canapé avec la fierté d’avoir relevé le défi de réaliser les grandes distances des 3 journées proposées par la Maxi-Verte 😊.

Merci à tous pour la très bonne ambiance générale, c’est toujours un plaisir de passer un bon et grand moment autour de notre activité sportive préférée 😊.
A+
Dominique.

JEANJACQUES.F
Messages : 1549
Enregistré le : 01 janv. 1970, 01:00

Re: VI2019 - Le retour de la Maxi-Verte VTT

Message par JEANJACQUES.F » 13 juin 2019, 20:16

Super ton compte rendu:!: :wink:

Répondre

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité