Accueil » TEAM VTT – 26/09/2020

TEAM VTT – 26/09/2020

La météo des prochains jours s’annonce exécrable… c’est peut-être ce qui a poussé nos nombreux jeunes à participer à notre séance de ce samedi 26 septembre.
L’effectif actuel de l’école VTT est de 47 personnes ( jeunes, éducateurs et accompagnateurs compris). Nous étions, lors de cette sortie 40 à nous donner rendez-vous au pré du Bel Ebat. Bien entendu, avec les contraintes sanitaires actuelles, une certaines organisation était nécessaire pour permettre à ce rassemblement de se dérouler dans de bonnes conditions.
4 groupes ont pu être constitués: verts (les jeunes débutants de l’année), bleus (les jeunes ayant un an de pratique), les jaunes (plus âgés), et les rouges (les grands bolides).
Les groupes sont connus de nos jeunes avant leur arrivée sur le pré, ainsi que les points de rassemblement:

LES VERTS, emmenés par Thierry, qui fait son retour en VTT électrique, étaient au nombre de 9. Jean-Baptiste, Tom, Jules, Aïssa, Damien C., Ismaël (venu essayer une sortie avec nous), Louis, Damien C.V et Wael (venu également pour sa première sortie). Goulven, Stéphane et Manuel, respectivement les papas de Jean-Baptiste, Aïssa et Damien, complétaient les rangs de ce groupe. Pilotage dans les pump tracts de la forêt de St Michel.
LES BLEUS, guidés par Dominique et accompagnés de Corentin, se sont rendus jusqu’aux coteaux d’Arnières via la forêt d’Evreux. Arthur, Adrien D, Louison, Yanis, Nassim et Eléna (nouvelle recrue féminine), constituaient ce groupe.
LES JAUNES, m’ont suivi sur la voie verte (passer ses vitesses, jouer avec les gros braquets) et la forêt de St Michel (s’élever dans les airs à l’aide d’une bosse, descendre des pentes à très forts pourcentages). Gaspard, Evan, Pierre, Marc, Natann et Paul recevaient également l’aide de Elouan sur ces difficultés techniques.
Enfin, LES ROUGES, Matthieu, Lucas, Titouan, Adrien T., Anthonin, Axel, Carl (le papa d’Anthonin), étaient menés par Tristan et Thomas entre Saint Sébastien de Morsent, Caugé et Gauville-la-campagne où ils ont pu rencontrer du gibier lâché il y a deux semaines et qui attendent le passage des “chasseurs”.